la-passion-du-christ

La passion de Christ : 9 – Jésus ensevelis

30/06/2019
pasteur Frédéric Colella

Après la mort de Jésus, le voile s’est déchiré, la terre a tremblé et le côté du Seigneur a été percé. Les soldats, Pilate, les pharisiens et les sacrificateurs, Joseph d’Arimathée et Nicodème sont tous autant de témoins de la mort du Seigneur. Cela est important parce que cela fournit l’évidence historique de la mort de Jésus. Les ennemis de Jésus agissent par la suite pour rendre toute fausse prétention à une résurrection impossible. Ils scellent la pierre du tombeau et mettent une garde armée. Il aurait été plus facile d’empêcher le soleil de se lever que d’empêcher le Seigneur Jésus-Christ de ressusciter. Il leur est arrivé ce que dit l’Écriture: « Il prend les sages dans leur ruse. »
/Jean 19:31-37

Lire la suite

La passion de Christ : 8 – La mort de Jésus

23/06/2019
pasteur Frédéric Colella

On entend souvent dire que l’amour de Dieu nous a sauvé. Mais en réalité, c’est la mort du Seigneur qui nous sauve. Son amour est le motif, mais l’acte qui pourvoit la rançon pour notre salut est la mort du Seigneur. Les écritures nous enseignent que c’est à ce moment que nos péchés ont été posés sur lui: « Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » 1 Cor. 5:21 C’est lors de ces derniers moments qu’il s’est écrié : « Tout est accompli! » Plus que toute autre chose, la mort de Jésus nous confirme que nous ne vivons pas sur un terrain de jeu, mais sur un champ de bataille./ Matthieu 27: 45-56

Lire la suite

La passion de Christ : 7 – La crucifixion

16/06/2019
pasteur Frédéric Colella

La crucifixion de Jésus n’est pas un sujet facile. Les quatre évangiles nous racontent le fait historique de la mort et des souffrances de Jésus-Christ. Le reste des écrits du NT ne font que nous expliquer les implications et la signification théologique de cet événement. La crucifixion de Jésus est le point central de tout le plan de rédemption de Dieu. En d’autres mots, l’histoire nous dit : « Christ est mort. » La théologie nous dit: « Christ est mort pour nos péchés. » 1 Cor. 15: 3

Lire la suite

La passion de Christ : 6 – Barrabas: c’est moi!

19/05/2019
pasteur Frédéric Colella

Dans ce passage, nous sommes témoins du point crucial de l’histoire de l’humanité. Pilate va livrer Jésus au bourreaux pour être crucifié. Mias cela n’était pas une surprise pour Dieu ni un imprévu. En fait: « … cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies. » Actes 2:22-23 Et comble d’ironie, Jésus prend la place d’un meurtrier: Barrabas. Il y a plusieurs portraits poignants dans ce récit, incluant l’illustration du fait que Jésus est mort pour chacun d’entre nous. Lui innocent, a pris ma place, mon jugement, ma malédiction. En d’autres mots: « Je suis Barrabas. » / Jean 18:39 – 19:1-15

Lire la suite

La passion du Christ : 5 – Qu’est ce que la vérité?

12/05/2019
pasteur Frédéric Colella

Dimanche le 12 mai, 2019 Jean 18:31-38

« Qu’est ce que la vérité? »

Est la fameuse question que Pilate pose lorsque Jésus lui dit : « Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. »

La vérité est simplement ce qui est conforme à la réalité. Pour ceux qui croient, la vérité est exprimée par la parole de Christ. Elle est en harmonie avec la pensée, la volonté. le caractère. a gloire et l’être de Dieu. Nous pouvons dire que la vérité est l’expression de soi de Dieu. Nous pouvons déclarer avec assurance qu’il n’y a aucune vérité, aucune inspiration ni aucune révélation en dehors des Écritures inspirées par le Dieu de vérité. (Ps. 31: 5)

Lire la suite

La passion de Christ : 4 – Attention à la confiance en soi

05/05/2019
pasteur Frédéric Colella
Dimanche le 05 mai 2019 / Matthieu 26: 69-75
L’histoire du triple reniement de Pierre nous montre un homme rempli de confiance en lui s’effondrer à un tel point, que si ce n’eut été de la grâce de Dieu, aurait pu sombrer dans le néant. Ce messages nous encourage à comprendre nos propres faiblesses, à ne pas se vanter de nos capacités, à écouter attentivement la Parole de Dieu et à suivre le Seigneur dans la prière et dans sa volonté. 
Lire la suite

La passion du Christ : 3 – Condamné pour toi

28/04/2019
pasteur Frédéric Colella
Dimanche le 28 avril 2019 
Quand Caïphe, le souverains sacrificateur, a vu que les fausses accusations n’arrivaient pas à faire condamner Jésus, il l’a mis sous serment.
C’est là que Jésus affirme sans ambiguïtés qu’il est le Christ. Dès ce moment, il est condamné et l’ignominie est déversée sur lui. Insulté, lui le Roi de gloire. Frappé, lui la source de guérison.
Moqué, lui dont la splendeur dépasse l’entendement. Soumis aux crachats de mépris, lui le Fils bien-aimé. L’image est celle du Fils de Dieu se soumettant volontairement à la dégradation pour racheter des pécheurs tels que nous. 750 ans avant, Esaïe avait prohétisé: « J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe; Je n’ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats. » 
Lire la suite

Joyeuse « Pessa’ch »

21/04/2019
pasteur Frédéric Colella
Dimanche de pâques 21 avril 2019 / Exode 12
Pour les chrétiens, historiquement, pâques est la célébration de la résurrection du Seigneur Jésus-Christ. Pourtant, le mot pâque est utilisé 30 fois dans le NT, jamais pour désigner la résurrection, mais la pâque (pessa’ch / passer outre) juive.
C’est la fête du souvenir pour se rappeler de comment les premiers-nés des juifs ont été épargnés par le sacrifice d’un substitut. Donc Christ, notre pâque, est un regard en avant, au jugement dernier, où voyant le sang de Christ sur la vie du croyant, le jugement de Dieu va « pessa’ch, » c’est à dire passer outre.
C’est par sa résurrection qu’il nous assure qu’il est vraiment notre pâque, notre substitut, l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. 
Lire la suite

La passion du Christ : 2 – Lié pour notre RÉDEMPTION

14/04/2019
pasteur Frédéric Colella

Lorsque Jésus est arrêté, il manifeste quelque chose d’étonnant. Aux simples mots « JE SUIS, » les centaines de personnes composant la foule armée reculent et tombent par terre. Jésus manifestait encore une fois la puissance divine qui confirmait son identité de Fils de Dieu. Une des grandes leçons de ce passage est certainement l’excessive dureté que peut atteindre un cœur rétrograde. Même Judas, un des douze, ayant bénéficié du ministère privé de Jésus, ne s’est pas laissé toucher par ce miracle. Cela est un avertissement pour toutes les générations que les privilèges mal utilisés paralysent la conscience. En d’autres mots, la même flamme qui fait fondre la cire endurcit l’argile. / Jean 18:1-12

Lire la suite

La passion du Christ : 1- Le pressoir et la prière

07/04/2019
pasteur Frédéric Colella
1

Ce passage nous ouvre une fenêtre à travers les siècles sur L’agonie de Jésus dans le jardin du pressoir. C’est là, pressé dans tout son être faces à ce qui l’attendait, là au pivot de l’histoire que nous sommes témoins d’une réunion de prière. C’est pour cela qu’il est important qu’une réunion de prière soit au centre de la vie d’église. Quand nous sommes pressés par les circonstances, assurons-nous de connaître la volonté de Dieu, de Chercher la prière des autres et d’être là pour prier pour les autres! / Luc 22:39-46

Lire la suite