La psychologie… de l’incrédulité

La psychologie… de l’incrédulité

05/03/2017
pasteur Frédéric Colella
0

Jean 9:8-34

Dimanche le 5 mars 2017

Le ch. 9 de Jean est dédié au miracle de la guérison d’un aveugle né et met une loupe sur les rouages, ou la psychologie, de l’incrédulité. La raison normale commence avec les faits, les interprète et arrive à des conclusions. L’incrédulité fonctionne à l’envers: elle commence avec ses conclusions et nie tous les faits qui les contredisent. Ce faisant, elle manifeste sa vraie nature: elle est hostile, irrationnelle, intraitable, et finalement insolente envers l’Évangile de Jésus-Christ. Prenez garde qu’aucun d’entre vous n’ai un coeur mauvais d’incrédulité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *