La clé du bonheur : 3 – Une bonne perspective

La clé du bonheur : 3 – Une bonne perspective

04/05/2016
pasteur Frédéric Colella
0

Au sommet de sa popularité, les juifs demandent à Jésus un signe particulier. Ils savent qu’il guérit les malades, qu’il crée à partir de rien et qu’il a dit qu’il fallait l’honorer comme on honore Dieu, mais ils veulent un signe de son identité messianique. Jésus leur dit que le seul signe de son identité messianique sera sa résurrection: le signe de Jonas. Ainsi, Paul affirme que Jésus a été : « Déclaré Fils de Dieu avec puissance… par sa résurrection d’entre les morts. » Si donc la repentance des ninivites est comptée pour l’Éternité, combien plus les œuvres que nous faisons dans le nom de Jésus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *